N1F – « Avertissement sans frais »

L’ASPTT Strasbourg a disputé un match très moyen, mais a réussi à s’imposer de justesse à Aulnay.

« C’était un match piège et on est quasiment tombé dedans, fulmine Maxime Fistola, l’entraîneur strasbourgeois. C’était frustrant, parce que les joueuses n’ont pas été capables de prendre ce match à cœur, certains comportements ont été insupportables. »

Cela se traduit tout de suite par une entame de match accrochée. L’ASPTT n’est jamais menée, mais elle ne parvient pas non plus à se détacher face à une équipe située en bas de tableau : 3-3 (5e ), puis 5-5 (11e ) et 8-8 (18e ).

« C’était un bras de fer. On n’a pas trouvé de failles. Surtout, on a manqué d’activité défensive. »

Au point qu’à la pause, l’ASPTT est toujours sous la menace d’Aulnay : 14-14.

« À chaque déplacement, on se met en danger »

Pour ne rien arranger au climat morose, Julie Chauffeteau s’est blessée au genou en fin de mi-temps.

« On réussit une meilleure entame en seconde période. On repasse un peu devant, mais comme en première, on tombe dans une phase de flottement avec des oublis défensifs et des échecs sur des tirs faciles et importants. »

Au tableau d’affichage, cela donne la progression suivante : 17-20 (41e ), mais 20-20 (44e ) et 23-23 (56e ).

Des arrêts de Lisa Stritt devant une défense enfin efficace permettent à l’ASPTT de faire une toute petite différence dans ces dernières minutes : 23-25 (58e ) et 24-26.

« On a réussi à s’en sortir, mais très difficilement, souffle Maxime Fistola. Il va falloir se mettre dedans, car à chaque déplacement, on se met en danger… »

Contre la réserve de Noisy/Gagny dimanche, l’ASPTT va s’attacher à mieux boucler son année.

Aulnay 24 vs ASPTT Strasbourg 26

Mi-temps: 12-14. Arbitres: MM. Bisch et Ferroudj.

AULNAY: Finck (11 arrêts) au but. Ajavon 1, Engala 5, Harriche, Kanoute 4, Othmani 1, Pastour 7, Rimize 1, Seri 2, Sidibe 1, Tounkara, Young 2.

ASPTT STRASBOURG: Chauffeteau (7 arrêts) et Stritt (7 arrêts) au but. Kieny 5, Varinot, Sylla 1, Deghaud, Kouelamambou, Louis 1, Philipp 3, Badiane 4, Klaric 7 dont 3 pen., Pora 3, Soares 2.

Source : DNA

Les commentaires sont clôs.