N1F – « Changer de ton »

Le dernier déplacement de la saison sera aussi un des plus longs pour l’ASPTT, direction La Motte-Servolex, tout près de Chambéry.

fanny_lamotte_dna

Fanny Philipp et l’ASPTT en appel. PHOTO DNA – M. FRISON

Les Strasbourgeoises (5es ) vont avant tout devoir parvenir à se remobiliser après une dernière rencontre bien pâle, malgré la victoire, contre Saint-Étienne (32-30).

« Nous restons sur un match plus que moyen, même si on a arraché les trois points, explique Cédric Amour, l’entraîneur de l’ASPTT. Il faudra montrer quelque chose de complètement différent à La Motte-Servolex. Il va falloir que le groupe hausse le ton, individuellement et collectivement. »

« Capable du meilleur comme du pire »

De leur côté, les Savoyardes (8es ) restent sur deux victoires (contre Val d’Orge et à Saint-Étienne) et une courte défaite contre Palente (27-28) après une prestation consistante. Le match aller avait été remporté de justesse par l’ASPTT (27-26) au mois de janvier.

Demain soir, les Strasbourgeoises seront privées de Tanja Klaric et Marine Tubio. Et devront chercher à se rebeller en trouvant d’autres solutions dans le jeu.

« Défensivement, nous devrons avoir une attitude plus concernée et plus collective, mais aussi effectuer des choix plus pertinents en attaque tout en ayant une meilleure efficacité. »

Mais c’est aussi et peut-être surtout dans l’état d’esprit que le groupe de l’ASPTT devra montrer autre chose.

« Mon équipe est assez atypique pour être capable du meilleur comme du pire d’un samedi à l’autre, termine Cédric Amour. Une chose est sûre, nous devrons être plus concentrés et afficher plus d’envie pour revenir avec les trois points. »

Source : DNA

Les commentaires sont clôs.