N1F – « Des points à conquérir »

L’ASPTT dispute son avant-dernier match à domicile contre Saint-Étienne, une équipe qui lui avait joué un mauvais tour à l’aller.

tanja_st_etienne_dna

Objectif 5 e place pour Klaric et l’ASPTT. PHOTO DNA – M. FRISON

Lorsque l’on commence son championnat par cinq défaites, on se retrouve vite catalogué. C’est ce qui s’est passé pour les Stéphanoises qui ont fréquenté de trop près le fond du tableau pendant de longues semaines. Mais, depuis, les choses ont changé. Saint-Étienne (9e ) a pris la mesure de la N1, remporté six victoires, même si la dernière remonte au 10 mars. Car ce sont de nouveau cinq défaites qui ont sanctionné ses cinq dernières sorties. Dans ce championnat sans descente, il reste la quête du rétablissement.

« Faire preuve de méfiance »

Lors de la reprise de janvier, les Strasbourgeoises avaient été surprises dans la Loire, s’inclinant 27-25. « Nous avions beaucoup d’absentes, se souvient Cédric Amour, le coach de l’ASPTT. Mais malgré tout, c’était un match que l’on aurait dû être capable de gagner. »

Les Bas-Rhinoises restent sur une victoire sereine à Val d’Orge (19-29). « C’était plutôt un beau match, l’équipe a été appliquée et concentrée en proposant de très belles phases défensives, c’est comme ça que l’on a pu creuser l’écart. Ensuite, on a su rester calme quand Val d’Orge a essayé d’emballer le match. »

Pour tenter de conserver la cinquième place, leur objectif de fin de saison, les Strasbourgeoises doivent gagner encore. Contre Saint-Étienne, mais aussi les matches suivants.

« Il faudra avoir la même obstination et la même sérénité qu’à Val d’Orge. »

Si Denisa Ianasi sera présente, Clémence Louis et Élisa Soares sont toujours incertaines pour le rendez-vous de ce soir. « Nous devrons faire preuve de méfiance et encore mettre le bleu de chauffe. Ce sont des points que nous avons perdus à l’aller, il faudra les prendre au retour. Nous ferons le maximum pour gagner notre avant-dernier match à domicile, qui sera aussi mon avant-dernier à domicile avec l’ASPTT. »

Source : DNA

Les commentaires sont clôs.