N1F – « Garder le cap »

C’est le dernier match de l’année, il devra être mis à profit par l’ASPTT Strasbourg pour asseoir son statut face à la réserve de Noisy/Gagny.

sf1_noisy2_dna

Élisa Soares et ses coéquipières veulent soigner leur dernière sortie de l’année. PHOTO DNA – JEAN CHRISTOPHE DORN

Les Strasbourgeoises restent sur un match extrêmement compliqué à Aulnay. Il a été remporté de justesse (24-26), mais quelque chose d’autre aurait dû se dégager de leur prestation.

« On a connu une petite frayeur, commente Maxime Fistola, l’entraîneur de l’ASPTT. Cela a permis de se poser des questions, on va s’en servir, corriger certains points pour arriver à terminer 2018 en beauté. »

Face à un autre club francilien, Noisy/Gagny, il faudra afficher d’autres intentions, d’autant plus que son profil est bien différent. Il s’agit d’une équipe réserve, la “une” évoluant un cran plus haut, en D2.

« Imposer notre statut »

Cette dernière ayant interrompu son championnat depuis quinze jours déjà, certaines de ses joueuses seront susceptibles de venir renforcer le groupe de N1, lequel a besoin de prendre des points pour assurer son maintien.

« C’est une donnée à prendre en considération. » Même si cela n’avait pas été le cas la semaine dernière au moment de recevoir Yutz, il faudra se préparer à cette éventualité.

Les Franciliennes (8es ) avaient entamé leur championnat par cinq défaites, mais viennent de remporter deux victoires d’affilée (Dijon II, Yutz).

Côté ASPTT, il faudra se montrer autoritaire, malgré les absences de la gardienne Julie Chauffeteau et de l’ailière Laura Soulé, blessées, qui seront remplacées par Fily N’Diaye et Camille Schwartz.

« Contre une équipe du bas de tableau, nous devrons imposer notre statut et ne rien laisser passer pour éviter de perdre des points inutiles. On s’est bien préparé cette semaine pour ne pas se faire surprendre. Le groupe est très concentré pour finir cette première partie de saison en ayant atteint tous les objectifs. »

Continuer à se dégager l’horizon vers la D2

Il y a trois semaines, sans se livrer, les Strasbourgeoises s’étaient inclinées (30-32) en Coupe de France contre Noisy/Gagny qui présentait une équipe mixte D2-N1.

Le contexte, la motivation et l’enjeu seront différents cet après-midi. L’ASPTT doit consolider sa place sur le podium pour continuer à avoir l’horizon dégagé vers la D2.

Source : DNA

Les commentaires sont clôs.