N1F – « L’ASPTT en saura plus »

Les Strasbourgeoises vont pouvoir se tester demain soir au Pouzin, un candidat à la D2, dans une rencontre entre deux des trois équipes de la poule à avoir fait le plein de points.

lepouzin-asptt

Julie Chauffeteau et ses coéquipières vont passer un test chez l’un des candidats à la montée en D2. PHOTO DNA – J.-F. BADIAS

« Tout le monde annonce ça comme le premier grand choc du championnat, commente Cédric Amour, l’entraîneur de l’ASPTT. C’est un peu prématuré, voire beaucoup, être invaincu après deux matches n’est pas vraiment exceptionnel. »

À ce stade, il est aussi encore difficile de prendre la mesure des forces en présence dans cette nouvelle poule. Ainsi, le Pouzin a battu très aisément Saint-Étienne (+14) et La Motte-Servolex (+8), alors que l’ASPTT en faisait de même avec les réserves de Besançon (+3) et de Dijon (+8).

Par ailleurs, les deux formations, qui ne fréquentaient pas la même poule les saisons précédentes, si elles sont dans la même position aujourd’hui, n’ont pas non plus exactement le même objectif final.

« Défendre très fort et se montrer solidaire »

« Le Pouzin est déterminé à viser l’accession, l’ASPTT cherche à faire le meilleur championnat possible. Les deux équipes ne se connaissent pas, nous serons dans l’inconnu, mais les deux ont la même volonté de bien faire. »

Les Ardéchoises ont en effet clairement annoncé leur volonté de monter en D2. Les Strasbourgeoises seront en position de trouble-fête et pourront aussi s’évaluer. « C’est évidemment un adversaire compliqué à jouer, surtout chez lui. Il va falloir répondre présent, encore plus que lors des deux premiers matches, défendre très fort et se montrer solidaire. »

Ivana Gakidova encore en attente de sa qualification

L’ASPTT – où Ivana Gakidova était encore hier en attente de sa qualification – va tenter sa chance, l’esprit tranquille. « On ne se pose pas trop de questions, on y va dans l’optique de faire un résultat et de se faire plaisir, termine Cédric Amour. Ce sera un match intéressant, c’est bien aussi de découvrir un nouvel adversaire. Le Pouzin possède un effectif complet et fourni à tous les postes, mais on ne lui rendra pas la partie facile. Pour nous battre, il lui faudra s’employer. »

Source : DNA

Les commentaires sont clôs.