N1F – « L’ASPTTS a un but »

Dans la salle de Montigny, la lanterne rouge, les Strasbourgeoises devront tenir leur rang pour boucler les matches aller en position favorable.

montigny_sf1-dna

Yvernellie Kouelamambou et l’ASPTT Strasbourg ont une lanterne rouge à éteindre. PHOTO DNA – Jean-François Badias

Sur le papier , cette partie s’annonce franchement déséquilibrée. Déjà mal en point avant la trêve avec une seule victoire obtenue mi-octobre contre Noisy/Gagny II, Montigny a mal repris.

Les deux matches de janvier ont été compliqués. Dijon II est venu s’imposer en Lorraine (28-38), le derby à Yutz a aussi été largement perdu (30-21).

« C’est un promu qui a un peu de mal à exister dans ce championnat, explique Maxime Fistola, l’entraîneur de l’ASPTT. Mais ses joueuses se battent. Et pour nous, cela restera un match piège, car elles n’auront rien à perdre. Contre des équipes du bas de tableau, il ne faut surtout pas déjouer. »

Les Strasbourgeoises l’ont parfaitement réussi contre Kingersheim dimanche dernier, un autre promu bien plus fringant celui-là (27-19).

« Ce match m’a soulagé sur plusieurs rotations qui garantissent aussi une certaine qualité de jeu. On a retrouvé notre rigueur défensive, de l’énergie, des changements de statut réussis, de l’efficacité sur le grand espace. »

Le groupe strasbourgeois, où Laura Soulé pourrait faire son retour, a un objectif clair. « Être à la première place des équipes pouvant monter à mi-saison. On est à 100 % derrière ce but. »

«Gagner avec de grosses intentions»

C’est le cas pour le moment avec cette troisième place, un point devant Altkirch. « Dimanche, nous aurons un Besançon II – Altkirch qui sera déterminant, peut-être même un tournant du début de championnat. »

L’ASPTT veut maintenir son rythme. « Nous n’allons pas à Montigny pour tricher, mais pour gagner avec de grosses intentions et beaucoup de détermination. Il faudra de nouveau faire un gros match collectif en défense. »

Cet objectif intermédiaire atteint, les Strasbourgeoises pourront aborder les matches retour en position de force.

Source : DNA

Les commentaires sont clôs.