N2F – « À sens unique »

Il n’y a pas vraiment eu de match, l’ASPTT II s’est imposée avec beaucoup de facilité face à une équipe de l’ESSAHB en manque d’arguments, à l’issue d’un derby très maladroit.

sf2_essahb_dna

Sanaa Mafsal (à gauche) et l’ASPTT II ont beaucoup contrarié le jeu de l’ESSAHB de Delphine Thiam. PHOTO DNA – Michel FRISON

Devant se passer de Caroline Menissier, qui souffre d’une entorse du ligament interne d’un genou, Strasbourg/Schiltigheim ne se présentait pas sous son meilleur jour pour entamer ce derby.

L’ASPTT II, de son côté, alignait un effectif rajeuni dans l’optique de s’aguerrir avant les joutes à venir.

Ceci exposé, le match débute en mode maladroit. Ce sera la constante durant toute cette partie jalonnée de très (trop) nombreuses fautes techniques.

« Ça commence à se compliquer »

À ce jeu, ce sont les Strasbourgeoises qui s’en sortent un tout petit peu mieux. Du côté de l’ESSAHB, où on a apprécié l’autorité et la justesse de Clara Morand, c’est compliqué de rivaliser davantage. Après le 6-5 de la 13e minute, l’évolution du score est sans appel : 12-5 (20e ), puis 16-7 (25e ) et même 19-9 à la pause.

Rien ne change à la reprise, l’ASPTT II garde la main sur le match en jouant vite, notamment en exploitant les ballons chipés en défense. Albane Diepmou fait preuve d’initiative, Élise Ilic d’une efficacité parfaite (11/11 au tir).

« Ça commence à se compliquer lorsque l’on doit composer en plus avec les blessées, souffle Alexandra Adorni, l’entraîneur de l’ESSAHB. Notre manque d’effectif commence à se faire ressentir. La bonne volonté est là, mais à force de puiser dans les organismes… »

« L’objectif a été rempli »

Du côté de l’ASPTT II, on a mis les jeunes en avant. « L’objectif a été rempli avec un score plutôt intéressant, savoure Damien Cerno, le coach orange. Nous avons perdu trop de ballons, mais les filles ont montré de la détermination, malgré une baisse d’intensité en seconde période. Les plus jeunes ont eu beaucoup de temps pour s’exprimer et on a enfin pu développer notre jeu rapide. »

Pour l’ESSAHB, c’est un autre derby à Reichstett qui se profile. Pour l’ASPTT II, il s’agira d’aller défier Vesoul.

Source : DNA 

Les commentaires sont clôs.